Nous sommes le jeudi 17 octobre 2019
Actualité économique

Tunisie-Immobilier : Des prix à la baisse, mais gare aux apparences

16/08/2012 08:59
Le baromètre des prix de l’immobilier résidentiel dans les plus grandes villes tunisiennes pour le mois de juillet 2012 a été publié par ArgusImmo.tn. Il apporte un aperçu général sur les évolutions des prix enregistrés sur ce mois.

Le baromètre des prix de l’immobilier résidentiel dans les plus grandes villes tunisiennes pour le mois de juillet 2012 a été publié par ArgusImmo.tn. Il apporte un aperçu général sur les évolutions des prix enregistrés sur ce mois.

Un léger repli malgré la saison estivale

La tendance générale des prix immobiliers en Tunisie au mois de Juillet est légèrement à la baisse (-0.34%). Cette baisse intervient après la baisse enregistrée au mois de Juin (-0.39%), soit deux mois successives de baisse. Ce qui nous amène à des niveaux de prix comparables à ceux du mois d’Avril, mais qui restent supérieurs à ceux du mois de Mars.
Cette évolution baissière s’est bien ressentie dans les prix des appartements et des maisons au Gouvernorat de Tunis et Sousse, mais cache une évolution positive dans plusieurs autres villes.

Des évolutions exceptionnelles sur le littoral

Quelques délégations du littoral tunisien ont tiré leur épingle sur le mois de juillet en enregistrant une explosion des prix. Cette explosion est certainement du au retour des Tunisiens à l’étranger, friands des investissements immobiliers balnéaires. Ainsi, on enregistre une augmentation record à Mahdia qui a passé le prix moyen du mètre carré de 1000 dt à 1200 dt, ce qui correspond à une augmentation relative de 20%. Un peu moins bien, mais aussi spectaculaire, les prix gagnent 14% à Bizerte, passant de 925 dt/m² à 1050 dt/m². Tabarka, quant à elle, enregistre une hausse de 5%, pour atteindre le 1150 dt pour le mètre carré.

Forte baisse à Sousse et au port d’El Kantaoui

Les parties touristiques du gouvernorat de Sousse souffrent en ce début de saison estivale enregistrant une baisse très importante. Les prix moyen au port el Kantaoui concèdent 10% pour passer de 2050 dt/m² à 1850 dt/m². Le centre ville enregistre aussi une baisse comparable (-9%) qui fait dégringoler les prix moyens de 1100 dt/m² à 1000 dt/m².

Une augmentation continue dans le gouvernorat de Ben Arous

Sur les sept premiers mois de l’année 2012, toutes les délégations du gouvernorat de Ben Arous ont enregistré une hausse des prix moyens. Cette tendance se confirme sur le mois de juillet, à l’exception de quelques villes où les prix sont stables (Hammam Lif à 900 dt/m², Rades à 925 dt/m², Borj Cedria à 950 dt/m² et Ezzahra à 1150 dt/m²) et El Mourouj où les prix passent de 925 dt/m² à 900 dt/m² soit une baisse de 3%.
Ainsi, on enregistre une augmentation de 5% à Boumhal El Bassatine (de 1100 dt/m² à 1150 dt/m²), de 4% à Bir El Bey (de 675 dt/m² à 700 dt/m²), de 3% à Ben Arous ville (de 825 dt/m² à 850 dt/m²), Hammam Chatt (de 875 dt/m² à 900 dt/m²) et à Nouvelle Medina (de 925 dt/m² à 950 dt/m²).

Baisse non significative à l’Ariana

Les prix immobiliers dans le gouvernorat de l’Ariana ont légèrement baissé sur le mois de juillet. Cependant cette baisse est très faible et peut être considérée comme non significative. Le niveau des prix dans ce gouvernorat reste hétéroclite : il atteint son maximum à la cité Ennasr avec des prix qui oscillent autour de 1775 dt/m², et son minimum a la cité Ettadhamen à 650 dt/m².

Des prix à la baisse à Tunis

La capitale à perdu quelques points (-2.08% sur les appartements et -2.59% sur les maisons) sur les prix de la pierre. Cette baisse est expliquée par les baisses enregistrées dans des quartiers de l’ouest du capital et non compensées par des hausses dans la banlieue nord, où les prix restent assez stables.
Ainsi, en enregistre une baisse de 4% à Tunis Belvédère (de 1350 dt/m² à 1300 dt/m²), de 3% à El Omrane Supérieur (de 975 dt/m² à 950 dt/m²) et de 3% à El Ouardia (de 850 dt/m² à 825 dt/m²).

Les quartiers les plus chers en Tunisie

Les quartiers les plus chers en Tunisie sont concentrés dans la banlieue nord de la capitale et dans les stations balnéaires chics. En tête vient évidemment le village de Sidi Bou Said (2600 dt/m²) et ses environs (Carthage, Amilcar). Ensuite nous trouvons le quartier des Berges du Lac, où les prix moyens oscillent autour de 2300 dt/m². Dans la fourchette de 1800 dt/m² - 2000 dt/m², nous trouvons dans l’ordre le quartier de Marsa Safsaf (1875 dt/m²), Les jardins de Carthage (1875 dt/m²), la zone Urbaine Nord (1850 dt/m²), El Kantaoui (1850 dt/m²), la Cité Ennasr (1800 dt/m²) et Gammarth (1800 dt/m²).

Espace Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos