Nous sommes le jeudi 19 septembre 2019
Actualité économique

Tourisme: les professionnels du secteur prévoient une saison catastrophique

03/06/2011 09:51
La saison touristique en Tunisie sera «catastrophique», en raison d'une régression de 50% accusée par les différents indicateurs du secteur, et ce en comparaison avec l'année 2010, estiment les professionnels du secteur touristique.

Ils ont précisé, au cours d'une conférence de presse tenue, jeudi, à Tunis que la situation qui prévaut dans le pays (sit-in, grèves..), les évènements en Libye, le manque de visibilité pour la prochaine période et la précarité du tourisme en Tunisie sont des facteurs qui ont donné lieu à "cette situation délicate" que le secteur connaît.

M. Mohamed Belajouza, président de la Fédération nationale de l'hôtellerie (FTH), a ajouté que l'immigration illégale vers l'île Italienne de «Lampedusa» a, également, conduit à l'effondrement du marché italien qui compte parmi les plus grands marchés émetteurs de touristes vers la Tunisie.

La principale préoccupation de la FTH est la préservation des postes d'emplois que le secteur offre (deux millions d'emplois directs et indirects), dont environ 500 mille postes d'emplois permanents, a-t-il indiqué.

La Fédération a demandé le soutien des autorités concernées pour sortir de cette crise, consistant en des facilités de paiement des factures de consommation de l'électricité et de l'eau, le rééchelonnement des dettes et l'octroi d'emprunts saisonniers, à l'instar de ce qui est en vigueur dans les secteurs de l'agriculture et de l'industrie, a fait savoir M. Belajouza.

Il a souligné que la Fédération attend une réponse à ses demandes qui ne sont plus celles de "l'heure".

Concernant la saison de pointe, il a affirmé: "nous ne sommes pas certains de l'amélioration de la situation", alors qu'il était prévu de voir le soutien apporté par les pays étrangers à la révolution du 14 janvier 2011, notamment ceux émetteurs de touristes vers la Tunisie, contribuer au rayonnement de l'image de la Tunisie nouvelle et attirer davantage de touristes.

De son côté, M. Taher Saihi, président de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV) a souligné que la diminution des réservations pour la saison de pointe est évaluée entre 50% et 60%, en comparaison avec l'année 2010, les touristes ayant opté pour des destinations, telles que l'Espagne, la Grèce et la Turquie.

L'amélioration de la situation est tributaire du soutien de l'Etat et de l'instauration de mesure urgentes, a-il -dit, s'interrogeant sur le sort des correspondances envoyées au ministère du Tourisme, lesquelles ont été examinées, lors d'une réunion ministérielle, tenue le 22 avril 2011 et au sujet desquelles un décret a été établi mais pas publié au journal officiel.

Il a relevé que les agences de voyages se trouvent dans l'incapacité de payer leurs salariés et de s'acquitter de leurs engagements, certaines d'entre elles étant même menacées de faillite.

Il y a lieu de rappeler que le nombre des agences de voyages en Tunisie s'élève à 700 agences, offrant 10 mille emplois directs et indirects.

M. Boubaker Bouzrara, représentant de la Fédération régionale de l'hôtellerie, à Sousse, a lancé «un cri d'alarme» vu la situation difficile que les hôtels de la région traversent. Ainsi, sur les 104 hôtels que celle-ci compte 30 ont fermé leurs portes. Il a ainsi recommandé d'associer les professionnels à la prise de décisions.

Ces derniers ont exprimé, quant à eux, leur volonté de présenter des offres spéciales afin d'encourager le tourisme intérieur qui occupe la troisième place au plan du nombre de nuitées (3 millions) après la France et l'Allemagne et avant l'Italie et la Grande Bretagne, affirmant que le manque d'encouragement du tourisme intérieur était un choix politique.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos