Nous sommes le vendredi 6 décembre 2019
Actualité économique

Taparura-2ème phase: Perspectives et difficultés

17/10/2011 10:00
Réussir la 2ème tranche du méga projet Taparura, quels enjeux? les perspectives?, les difficultés? Autant de questions soulevées jeudi, à Sfax lors d'une rencontre organisée par la société d'études et d'aménagement des côtes nord de Sfax en collaboration avec la municipalité et l'université de Sfax.

Réussir la 2ème tranche du méga projet Taparura, quels enjeux? les perspectives?, les difficultés? Autant de questions soulevées jeudi, à Sfax lors d'une rencontre organisée par la société d'études et d'aménagement des côtes nord de Sfax en collaboration avec la municipalité et l'université de Sfax.

 

La 2ème phase constitue l'étape décisive du projet. Elle comporte la réalisation d'importants projets résidentiels, touristiques et de loisirs. L'aménagement des zones avoisinantes qui posent des problèmes environnementaux est prévu, dans le cadre des travaux.

Déjà achevée, la première tranche du projet a concerné la dépollution maritime et environnementale des côtes nord de la ville.

Les participants ont évoqué les moyens de redonner vie aux vieilles plages de Sfax comme le Casino, et Sidi Mansour.

Dans son intervention sur les perspectives du projet Taparura, Mme Fatma Makni, expert comptable, a présenté deux scénarios possibles: Transformer la société en charge du projet, en une institution publique qui exécutera les travaux, conformément à un plan d'aménagement détaillé de la zone d'intervention. Ou, confier le projet au secteur privé, en tenant compte des critères d'efficacité et de rentabilité ainsi que des sources de financement.

Un autre intervenant a proposé de laisser la supervision des travaux au secteur public, eu égard aux dimensions sociales et de développement du projet et son étroite relation avec les maux dont souffrent la région dans les domaines du transport, de l'environnement et de l'infrastructure.

Les participants ont signalé l'absence de la société tunisienne des chemins de fer de la rencontre malgré sa présence sur le site du projet.

Ils ont, évoqué, l'accumulation des déchets de phosphogypse dans la région et la poursuite de l'activité de l'usine SIAP dont le transfert est prévue avant la fin 2011.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos