Nous sommes le jeudi 19 septembre 2019
Actualité économique

Rencontres franco-tunisiennes du logiciel

29/09/2011 13:03
Les rencontres franco-tunisiennes du logiciel libre se tiennent aujourd'hui le 29 et demain le 30 Septembre à Tunis, dans l'objectif de favoriser les relations de coopération et de partenariat, dans ce domaine, entre les entreprises des deux pays.

Les rencontres franco-tunisiennes du logiciel libre se tiennent aujourd'hui le 29 et demain le 30 Septembre à Tunis, dans l'objectif de favoriser les relations de coopération et de partenariat, dans ce domaine, entre les entreprises des deux pays.
Y prennent part, une trentaine d'entreprises nationales et une vingtaine d'entreprises françaises, intéressées par la conception et le développement des nouvelles applications ''open source'', désignation qui s'applique aux logiciels dont la licence permet la possibilité de libre redistribution.

Dans une déclaration enregistrée, M. Eric Besson, ministre français de l'Industrie, de l'énergie et de l'économie numérique, a rappelé l'engagement conclu entre les deux pays, de «placer le secteur numérique au cœur de la collaboration tuniso-française», ce qui va permettre d'accélérer le rythme de création de postes d'emploi, notamment en faveur des jeunes diplômés, d'optimiser la croissance des petites et moyennes entreprises, et d'appuyer le transfert technologique. Il a, aussi, estimé que la Tunisie dispose de tous les atouts nécessaires pour s'ériger en un pôle d'excellence dans le domaine des logiciels libres.

De son côté, M. Adel Gaâloul, secrétaire d'Etat, chargé de la technologie, a indiqué «nous devons améliorer la compétitivité de l'offre technologique tunisienne, à travers le développement des compétences humaines, l'amélioration de l'infrastructure et la révision des coûts de production».

Il s'agit «d'initier les PME aux nouvelles applications de l'open source, afin de tirer le meilleur parti de l'innovation technologique. L'administration est, aussi, appelée à développer de nouvelles plateformes technologiques».

«Nous avons identifié une dizaine de projets où l'open source peut apporter une contribution effective au développement des systèmes administratifs (portails administratifs, géomatique, démocratie locale..», a-t-il précisé.

Côté participants, les représentants des entreprises tunisiennes et françaises ont exprimé leur volonté d'identifier des opportunités de collaboration, permettant aux uns de commercialiser leurs produits high tech sur une échelle internationale, et aux autres de tirer le meilleur parti du savoir-faire tunisien.

Ces rencontres sont organisées conjointement, par l'Association des professionnels de l'open source (Tunisie), et la Fédération de l'industrie du logiciel libre (France).

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos