Nous sommes le jeudi 17 octobre 2019
Actualité économique

Objectif 30% d’électricité à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2030

11/09/2013 13:13
Le bilan énergétique risque de s’alourdir pour atteindre 2,3 Millions de tonnes au lieu de 1,9 MT prévu initialement. » a déclaré Nidhal Ouerfelli, Secrétaire d’Etat chargé de l’Energie et des Mines a l’occasion de l’ouverture de la conférence nationale sur les énergies renouvelables organisée par l’ANME avec le concours de l’Union Européenne.

Le secrétaire d’Etat a ajouté que le bilan énergétique de la Tunisie montre une évolution contrastée entre la stagnation des ressources énergétiques à l’échelle nationale et l’augmentation de la demande affirmant que cette situation a engendré un déficit énergétique structurel qui ne cesse de s’aggraver d’une année à l’autre (passant de 1 MTEP en 2011 à 2,3 MTEP en 2013).

La subvention allouée à l’énergie ne cesse aussi d’augmenter pour dépasser les 3000 MD en 2013 contre uniquement 536 MD en 2010, a-t-il ajouté tout en soulignant que la production de gaz naturel a déjà enregistré un déficit de 10 % durant les 7 premiers mois de l’année en cours qui verra une baisse de 40% des redevances sur le gaz algérien transitant par le gazoduc transtunisien.

Pour combler ce déficit et atteindre un objectif de 30% d’électricité à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2030, Le Secrétaire d’Etat a présenté les grandes lignes de la stratégie de développement des énergies se fondant notamment sur l’adoption d’un cadre réglementaire favorisant la mobilisation des investissements privés dans le domaine des énergies renouvelables et la restructuration du Fonds National de Maîtrise de l'Energie par la révision des systèmes de subvention destinés à appuyer l’investissement et la consolidation de la coopération internationale .

Il a soutenu, en effet, que la transition énergétique, exige une refonte du Fonds National de maîtrise de l'Energie qui représente un levier important de la politique de maîtrise de l’énergie en Tunisie. Il s’agit, a-t-il poursuivi, de réviser les systèmes de subvention destinés à appuyer l’investissement et d’adopter un nouveau mode d’intervention du FNME qui permet la mise en œuvre de la stratégie de maîtrise de l’énergie.

Tunisia IT
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos