Nous sommes le jeudi 1 octobre 2020
Actualité économique

Lorsque nos investisseurs se dirigent vers le Maroc

22/01/2013 16:12
Le Maroc ne cesse de susciter l'intérêt de nos hommes d’affaires ! L’instabilité sécuritaire les a forcé à se diriger vers ce pays maghrébin

« Le Maroc ne cesse de susciter l'intérêt de nos hommes d’affaires ! L’instabilité sécuritaire les a forcé à se diriger vers ce pays maghrébin. Depuis quelques mois, des investisseurs tunisiens se dirigent vers le Maroc à la recherche de projets concrets à financer et à réaliser », a affirmé Jameleddine Gharbi, ministre du Développement régional et de la Planification.

Le ministre a indiqué que la Tunisie est en train de perdre du terrain face à la puissance économique du Maroc : « Où va la Tunisie avec ces grèves, sit-ins, manifestations… Pratiquement, tous les indicateurs sont dans le rouge. Aujourd’hui, notre pays a besoin de ses hommes d’affaires et de ses investisseurs pour un nouveau début dans une Tunisie nouvelle. A plusieurs reprises, nous avons plaidé pour la libération des hommes d’affaires interdits de voyage. Il est indispensable d’accélérer cette mesure car nous sommes encore loin d’annoncer la reprise, notamment, avec une sphère économique en panne ».

M. Gharbi a ajouté que nos investisseurs sont, notamment, intéressés par les secteurs de l'immobilier, le transport, la pêche et le tourisme : « Ces mêmes secteurs représentent le cœur de l’économie tunisienne, donc il serait primordiale de réviser cette décision ».

Il a rappelé que durant l'année 2012, le nombre de projets déclarés, dans le secteur industriel, a atteint 4122 contre 3921 lors de l'année 2011, soit une progression de 5,1%. Le montant de l'investissement déclaré a atteint 3631.6 millions de dinars (MD) contre 3684.5 MD en 2011, enregistrant une baisse de 1,4%. Ces projets permettront la création de 79443 postes d'emplois, contre 83084 postes d'emplois au cours de l'année 2011, soit une régression de 4,4%.

Plusieurs secteurs ont enregistré des résultats négatifs durant l'année 2012. Il s'agit notamment des industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre (IMCCV) dont les investissements ont baissé de 0,8% passant de 433.2 MD à 429.8MD durant l'année 2012, du secteur des industries mécaniques et électriques (IME) dont les investissements ont reculé de 27.2% avec un montant de 550.7MD contre 756.9 MD en 2011 et du secteur des industries chimiques (ICH) pour lequel le recul est évalué à 77.9%, soit 213.1 MD contre 965.2MD.

S'agissant des investissements déclarés par objet, ceux qui l'ont été dans le cadre des projets de création sont passés de 2564.8MD, lors de l'année 2011, à 2622.2MD durant l'année 2012, enregistrant ainsi une augmentation de 2.2% alors que les emplois à créer ont diminué de 1.8% atteignant 61943 emplois contre 63087 durant l'année 2011.

Sur un autre plan, Jameleddine Gharbi a annoncé qu’un fonds régional pour l'investissement serait créé prochainement : « Ce fonds devrait être la solution pour le développement ».

Monentreprise.tn
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos