Nous sommes le mercredi 16 octobre 2019
Actualité économique

Les recettes touristiques fondent comme neige au soleil

10/02/2012 11:24
Le secteur touristique, fortement touché par les évènements survenus dans le pays depuis la révolution du 14 janvier, a enregistré une régression des recettes de -33% en 2011.

«Le secteur touristique, fortement touché par les évènements survenus dans le pays depuis la révolution du 14 janvier, a enregistré une régression des recettes de -33%, en 2011 lesquelles ont baissé à 3 364 millions de dinars (MD)», a indiqué à la TAP, Habib Ammar, directeur général de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT).

L’année dernière, «le nombre de nuitées a chuté de 40,3%, à 21,2 millions, et les entrées ont décliné de 30,7%, pour se situer à 4,7 millions de touristes».

Du côté de l’emploi, le premier responsable de l’ONTT a souligné que la crise touristique a eu pour conséquence la fermeture de 17 hôtels, et partant la perte de près de 3 000 emplois directs, outre la «non création» de quelque 20 mille emplois saisonniers.

En outre, des répercussions négatives ont touché les secteurs du transport aérien, des agences de voyages, de l’industrie, de l’artisanat.

Selon M. Ammar, la régression qu’a connue le secteur touristique, et qui persiste encore en ce début 2012, est due aux problèmes d’instabilité politique et sociale, ainsi qu’au phénomène d’insécurité qui a régné pendant des mois, dans le pays.

«A cela, s’ajoute la guerre en Libye et les évènements en Egypte, qui avaient pour conséquence l’émergence d’une mauvaise réputation pour l’ensemble de la région, laquelle a été considérée, comme une zone d’insécurité», a-t-il précisé.

Afin de remédier à cette situation, le directeur général de l’ONTT, a fait savoir que le ministère a mis en place une stratégie promotionnelle, visant à rassurer tous les intervenants dans ce domaine, notamment les Tours opérateurs, sur «le retour à la normale en Tunisie», avec l’amélioration de la stabilité politique et sociale, ainsi que le renforcement de la sécurité, sur tout le territoire.

«C’est ainsi que près de 70 Tours opérateurs venant de cinq Continents, ont été invités à Gammarth (banlieue Nord de Tunis) pour débattre du flux touristique vers la destination Tunisie, dans le cadre d’un workshop organisé, le 3 février courant, par le ministère du Tourisme».

Par ailleurs, il a indiqué que le département du Tourisme compte lancer, prochainement, des campagnes publicitaires dans les différents marchés, aussi bien traditionnels que potentiels de la Tunisie, englobant des actions d’affichage, des spots publicitaires, des bannières sur les sites web.. dans l’objectif de relancer l’activité touristique.

Pour ce qui est des principaux marchés émetteurs de la Tunisie, il a lieu de rappeler, que la Tunisie reçoit annuellement, en moyenne, 2 millions de touristes libyens, 1,5 million de français, 1 million d’algériens, près de 500 mille allemands.

«En fait, le tourisme, qui représente 7% du PIB et assure près de 400 mille emplois directs, est une véritable locomotive ayant des effets d’entraînement sur tous les secteurs d’activités» a rappelé le directeur général de l’ONTT.

African Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos