Nous sommes le jeudi 6 août 2020
Actualité économique

Leoni Tunisie dément les rumeurs de la fermeture de ses unités à Mateur

31/01/2012 08:50
L'entreprise, totalement exportatrice « Leoni », spécialisée dans la fabrication de câbles pour automobiles, a démenti les rumeurs sur son intention de fermer ses usines à Mateur Nord et Sud (Bizerte).

L'entreprise, totalement exportatrice « Leoni », spécialisée dans la fabrication de câbles pour automobiles, a démenti les rumeurs sur son intention de fermer ses usines à Mateur Nord et Sud (Bizerte).

Des rumeurs ont, récemment, circulé dans la ville de Mateur à propos de la délocalisation des activités du groupe dans le gouvernorat de Sousse. Ces unités emploient 6500 personnes, dont 600 de diplômés du supérieur (ingénieurs, techniciens supérieurs, cadres administratifsà).

«l'Union des Travailleurs de Tunisie (UTT) est la seule partie qui diffuse ces rumeurs à travers son représentant syndical dans la société à Mateur Nord», a affirmé à l'agence TAP, Mohamed Larbi Rouis, directeur général du groupe Leoni Tunisie.

«Ces rumeurs visent à semer l'anarchie et la discorde régionale et servent les intérêts de ceux qui les propagent», a indiqué le responsable, en allusion à l'UTT qui veut faire pression sur le gouvernement pour l'obliger à négocier avec lui en tant que nouvel interlocuteur syndical», a-t-il dit.

« Si cette situation persiste, l'investisseur allemand Leoni pourrait être obliger à délocaliser vers d'autres régions de l'Europe de l'Est, comme la Roumanie ou vers le Maroc », a indiqué M.Rouis.

Dans un communiqué l'entreprise a expliqué que « la pluralité syndicale pose de nombreux problèmes pour l'administration ».

« Il est impossible d'entamer une concertation positive en présence de deux organisations syndicales (UGTT et UTT) en opposition continue, précise le communiqué, ajoutant que l'entreprise n'a pas d'interlocuteur viable, d'autant plus que les deux syndicats revendiquent la légitimité ».

L'entreprise précise que «le dialogue et la prise de décision ne peuvent être entamés avant le réexamen de l'organisation et de la réglementation de la question du pluralisme syndical ».

Et d'ajouter qu'il « faudra garantir le développement et la préservation de ces sites, mais les fréquents avis de grève ne peuvent qu'attiser la peur du client qui subi à chaque fois des pertes énormes ».

«Nous passons par une conjoncture difficile et nous devons éviter les rumeurs diffusées par certains groupes qui veulent servir leurs intérêts », précise encore le communiqué, appelant « les autorités concernées à préserver les différents sites de l'entreprise ».

Le groupe Leoni, le plus grand employeur en Tunisie (14 mille emplois), regroupe les entreprises Leoni Mateur Nord et Sud, Ezzahra et Leoni Messaadine (Sousse).

Espace Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos