Nous sommes le samedi 19 octobre 2019
Actualité économique

Le projet BAT4MED: pour l'adoption de meilleures techniques de protection de l'environnement

15/11/2011 18:06
Le projet "BAT4MED", dont l'objectif est de protéger l'environnement en minimisant les impacts négatifs des industries polluantes dans des pays méditerranéens tels que la Tunisie et l'Egypte, a été présenté, mardi à Tunis, lors d'un séminaire organisé par le CITET (Centre international des technologies de l'environnement de Tunis).

Le projet "BAT4MED", dont l'objectif est de protéger l'environnement en minimisant les impacts négatifs des industries polluantes dans des pays méditerranéens tels que la Tunisie et l'Egypte, a été présenté, mardi à Tunis, lors d'un séminaire organisé par le CITET (Centre international des technologies de l'environnement de Tunis).

Il s'agit d'identifier, par le biais de coordination, d'échanges d'informations, et d'audits au sein des entreprises, les meilleures techniques disponibles -Best Available Techniques (BAT)-, à adopter pour favoriser une production et un développement économique propres.

Financé par la Commission Européenne, ce projet qui s'étend sur 3 ans (2010-2013), vise, également, à examiner la possibilité d'adopter l'approche de prévention et de contrôle intégré de la pollution dans les pays de l'UE, dans les pays partenaires méditerranéens.

M. Adrià Gimenez, représentant du Centre d'activités régionales pour la production Propre (CAR/PP) en Espagne, a rappelé que dans le cadre de ce projet, les 8 partenaires euro-méditerranéens, dont l'Espagne, l'Italie et la Belgique, la Tunisie, l'Egypte et le Maroc, ont engagé une action de coordination à même d'améliorer un réseau de recherche de haut niveau.

En ce qui concerne la Tunisie, M. Mohamed Moncef Châbouni, Directeur général du CITET, a évoqué deux secteurs clés, le textile et la branche "lait et dérivés" parmi les industries agroalimentaires.

Le CITET et les centres techniques du textile et de l'agroalimentaire ont procédé, dans le cadre de ce projet, à l'audit de 10 unités industrielles (5 entreprises par secteur), en vue d'évaluer leurs performances environnementales par rapport aux standards des MTD.

Sur la base des résultats de ces audits, des experts nationaux et internationaux et des représentants des entreprises ciblées vont sélectionner et "valider" les techniques applicables pour la protection de l'environnement, a indiqué le responsable.

Des études préliminaires élaborées dans le cadre du même projet ont fait ressortir, néanmoins, que pour les industries agroalimentaires, la branche "lait et dérivés", se présente comme l'activité la plus propre et celle aux meilleurs bénéfices pour l'environnement.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos