Nous sommes le vendredi 26 avril 2019
Actualité économique

La SNIT intente un procès pour récupérer 795 logements squattés

21/05/2011 09:18
la Société Nationale Immobilière de Tunisie (SNIT) a intenté trois procès pour «usurpation de biens d'autrui » afin de récupérer 795 logements squattés illégalement par des citoyens dans les gouvernorats de l'Ariana, Ben Arous et Tunis.

La société a présenté des dossiers aux tribunaux de première instance de l'Ariana, Tunis 2 et Ben Arous.

Apres la révolution du 14 janvier 2011, des citoyens ont squatté près de 795 logements destinés aux pères de familles dont le salaire ne dépasse pas le salaire minimum garanti, soit un salaire mensuel de 350 dinars.

Ces logements sont situés dans le village de "Nour Jaafar", à Raoued, (gouvernorat de l'Ariana), à Fouchana (gouvernorat de Ben Arous) et Sidi Hassine Sijoumi (gouvernorat de Tunis).

Dans une déclaration à l'agence TAP, une source du ministère du transport et de l'équipement, a affirmé que ces logements ont fait l'objet de contrats de vente entre la SNIT et leurs propriétaires.

La même source précise que les logements en question ont subis de graves dégâts, occasionnés par les pillages et les incendies, ajoutant que le coût de ces appartements devra atteindre 40 mille dinars.

La plupart des 406 logements du village de "Nour Jaafar" (Raoued) ont été pillés, a indique la même source, précisant que ce projet immobilier prévoit la construction de 1800 logements à l'horizon 2012.

Le recours au procès est intervenu à la suite de l'échec de toutes les tentatives de la société et des propriétaires légitimes de ces logements de récupérer ces biens, a rappelé la même source.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos