Nous sommes le vendredi 23 août 2019
Actualité économique

La BM contribue au financement de deux nouveaux projets en Tunisie

18/03/2011 08:42
La Banque Mondiale va contribuer au financement de deux nouveaux projets agricoles en Tunisie, ont annoncé, jeudi, des représentants de l'institution internationale, accueillis, à Tunis, par Mokhtar Jellali, ministre de l'Agriculture et de l'environnement.

Moyennant des investissements estimés à 87,9 millions de dinars, le premier projet, qui concerne la réalisation, durant la période 2011-2015, de la deuxième tranche des travaux de gestion des ressources naturelles dans trois gouvernorats (Jendouba, Kasserine et Médenine), permettra d'améliorer les revenus d'environ 733 000 habitants répartis sur 72 délégations.

Le deuxième, quant à lui, porte sur le développement, grâce à une enveloppe de 80 millions de dinars, des zones forestières et montagneuses du Nord-Est de la Tunisie.

Son objectif est d'améliorer les conditions socio-économiques des habitants des régions de Jendouba, du Kef et de Bizerte.

M. Jellali a appelé, à cette occasion, l'institution internationale à contribuer, davantage, au financement de projets de développement agricole intégré en Tunisie, mettant en exergue l'importance de l'approche participative adoptée par la Banque Mondiale dans le cadre de la réalisation des projets agricoles et des plans de développement local et régional.

Le ministre a souligné la volonté du département agricole de garantir le démarrage de la mise en œuvre des nouveaux projets agricoles dans de bonnes conditions, soulignant la nécessité de renforcer la coopération entre la Tunisie et la Banque mondiale dans le domaine agricole.

"Après la révolution, la Tunisie a besoin, plus que jamais, de promouvoir les activités agricoles dans des régions, dépourvues, jusqu'à ce jour, de développement socio-économique", a-t-il dit.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos