Nous sommes le mardi 15 octobre 2019
Actualité économique

La 4G à l’étude et le fixe chez tous les opérateurs d’ici 2013

21/10/2011 12:17
Chef de la division des sciences et technologies aux Nations-Unies, Mongi Hamdi a déclaré, hier « qu'une synergie entre les politiques adoptées dans le domaine des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) et les stratégies de développement du secteur privé, ne manquera pas de contribuer au renforcement de la croissance économique en Tunisie ».

Chef de la division des sciences et technologies aux Nations-Unies, Mongi Hamdi a déclaré, hier « qu'une synergie entre les politiques adoptées dans le domaine des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) et les stratégies de développement du secteur privé, ne manquera pas de contribuer au renforcement de la croissance économique en Tunisie ».

Le responsable, qui intervenait lors d'une réunion organisée à Tunis pour présenter les résultats du rapport de la Conférence des Nations-Unis pour le Commerce et le Développement (CNUCED) sur l'économie de l'information 2011, a indiqué que ce rapport a fait état d'une absence du volet technologique dans les stratégies de développement du secteur privé.

Ainsi, le rapport a invité les gouvernements à développer un cadre institutionnel et réglementaire qui incite les entreprises à recourir davantage aux technologies modernes, dans la mesure où celles-ci peuvent mieux servir le secteur privé et contribuer à l'amélioration de l'environnement des affaires (gain du temps, maîtrise du coût, amélioration de la compétitivité..).

Intervenant à cette occasion, Adel Gaaloul, secrétaire d'Etat chargé de la Technologie, a affirmé, de son côté, qu'en Tunisie, le gouvernement actuel œuvre pour intégrer une nouvelle vision dans le cadre de la répartition des zones industrielles dans les régions, et ce, à travers l'implantation d'espaces technologiques dédiés à l'attraction des investisseurs.

Il a fait remarquer, sur un autre plan, que des concertations sont, actuellement, en cours, pour la mise en place d'un nouveau cadre pour les TIC visant à garantir de meilleures prestations technologiques. Ce cadre sera basé, a-t-il dit, sur les principes d'autonomie du secteur des télécommunications, de partage des infrastructures entre les différents opérateurs et celui du partenariat.

Le secrétaire d'Etat a encore annoncé que « Les départements concernés examinent, actuellement, la possibilité de commercialiser la quatrième génération (4G) de téléphonie mobile ».

Ils sont également en train d'étudier, a-t-il dit, la possibilité de raccorder les zones rurales au réseau d'Internet à haut débit d'ici 2014 et de permettre à de nouveaux opérateurs de commercialiser, à l'horizon 2013, leurs services de téléphonie fixe.

TUNISIAIT
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos