Nous sommes le mercredi 16 octobre 2019
Actualité économique

L’attribution de la licence 3G rapportera 100 millions de dinars à l’Etat

25/01/2012 09:32
Dans le cadre de la préparation de la loi de finances complémentaire qui va être élaborée avec la participation de toutes les parties actives, le secrétaire d'Etat, chargé des finances, Slim Besbès, a indiqué que son ministère va réviser quelques indicateurs, tels que le prix du pétrole et les taux de croissance et de change du dollar.

Dans le cadre de la préparation de la loi de finances complémentaire qui va être élaborée avec la participation de toutes les parties actives, le secrétaire d'Etat, chargé des finances, Slim Besbès, a indiqué que son ministère va réviser quelques indicateurs, tels que le prix du pétrole et les taux de croissance et de change du dollar.

En marge de la rencontre annuelle des services fiscaux et de la finance publique, tenue avant hier à Tunis, et consacrée à l'étude des dispositions de la loi de finances de 2012, Slim Besbès a déclaré à la TAP que « la loi de finances complémentaire va prendre en considération les priorités du développement et le programme économique et social du gouvernement provisoire. »

En ce qui concerne les ressources, il a estimé que les revenus de cession des sociétés confisquées peuvent dépasser les 400 millions de dinars, ajoutant que l'attribution de la licence de la 3ème génération (3G) de télécommunications permettra de mobiliser des ressources de l'ordre de 100 millions de dinars.

Il a ajouté : « Nous comptons sur la contribution des tunisiens au renforcement des ressources budgétaires à travers la mobilisation de ressources fiscales «exceptionnellesª sans pour autant toucher les catégories sociales démunies ou les entreprises économiques actives. Il s'agit également de rationaliser quelques dépenses, en réexaminant les dépenses de développement inutiles et en les transformant en dépenses de développement réelles ».

Slim Besbès a présidé une rencontre à laquelle ont pris part des spécialistes en fiscalité et finances publiques et au cours de laquelle des experts de la direction générale des études et de la législation fiscale au ministère des Finances, ont expliqué quelques clauses et dispositions de la loi de finances 2012.

TUNISIAIT
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos