Nous sommes le mercredi 16 octobre 2019
Actualité économique

Importation de 5 millions litres de lait

24/11/2012 04:33
Le ministère du Commerce a décidé d'importer 5 millions de litres de lait, dont la première tranche, arriverait à la fin de cette semaine. L'objectif est de régulariser le marché.

Le ministère du Commerce a décidé d'importer 5 millions de litres de lait, dont la première tranche, arriverait à la fin de cette semaine. L'objectif est de régulariser le marché.

Le directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques au ministère du Commerce Mohamed Chokri Derouiche a relevé au cours de la rencontre périodique avec les médias, organisée vendredi par la cellule de communication de la présidence du gouvernement, que cette mesure permettra de combler le déficit enregistré au cours de cette période (d'octobre à février), caractérisée par une carence de production. Il a ajouté que 24.000 tonnes de pommes de terres prélevées sur les stocks régulateurs, ont été mises sur le marché local afin d'éviter le déficit structurel, enregistré actuellement, en ce produit.

Le responsable a relevé que ces mesures s'inscrivent dans le cadre d'une stratégie fixée par le ministère pour comprimer les prix et régulariser l'offre de plusieurs produits.
Il a annoncé que le ministère a décidé de maintenir les prix des produits subventionnés, niant toute éventualité d'augmenter les prix du pain.

Pour réduire les prix, le ministère négocie actuellement avec les professionnels et notamment les grandes surfaces pour mener des campagnes intensifiées en la matière, a-t- il fait savoir.
Derouiche a toutefois souligné que "la hausse des prix ne se poursuivra pas à un tel rythme".
Il a imputé l'augmentation des prix des produits agricoles, au cours de la dernière période, à plusieurs raisons objectives lesquelles consistent essentiellement, selon lui, en la rareté des produits sensibles, au cours de la période d'intersection des saisons, en plus de l'augmentation des intrants de production de quelques produits.

Le directeur général de la concurrence et des enquêtes économiques a mis l'accent sur la prolifération des pratiques monopolistiques, par les «commerçants des crises», qui interviennent illégalement dans les circuits de distribution, outre la montée des réseaux spécialisés dans la contrebande des tomates, des pommes de terre, du bétail et des engrais chimiques, principalement le diammonium de Phosphate (DAP).
Le responsable a fait remarquer que les produits agricoles seront soumis, à partir du 26 novembre, à une autorisation préalable afin d'éviter la généralisation de ce phénomène.
Il a passé en revue le bilan des opérations effectuées par le contrôle économique depuis l'avènement de l'année jusqu'à fin octobre.

C'est ainsi que plus de 330.000 opérations de contrôle ont été réalisées au cours desquelles 25.000 infractions économiques ont été relevées, en plus de la saisie de 1580 tonnes de légumes et fruits ainsi que celle de 160 tonnes de DAP et de 174 tonnes de produits subventionnés.

Espace Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos