Nous sommes le mercredi 16 octobre 2019
Actualité économique

Honeywell hésite à investir

12/10/2012 08:33
Le président d'"Honeywell", géant américain des équipements de haute technologie, Dave Cote a indiqué, jeudi, que son groupe étudie "les perspectives d'évolution de sa filiale tunisienne à la lumière des évènements survenus, récemment, dans le pays".

Le président d'"Honeywell", géant américain des équipements de haute technologie, Dave Cote a indiqué, jeudi, que son groupe étudie "les perspectives d'évolution de sa filiale tunisienne à la lumière des évènements survenus, récemment, dans le pays".

La filiale qu'il a implanté dans le pays, en avril 2012, est spécialisée dans la fabrication des équipements de protection (lunettes, masques). Elle emploie environ 200 personnes notamment des ingénieurs.

Il a précisé à l'issue d'un entretien avec le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, que sa visite en Tunisie s'inscrit dans le cadre "de l'examen des projets d'extension du groupe à l'échelle internationale".

Il a ajouté que les derniers évènements (l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis à Tunis) "ont semé le doute chez les entreprises américaines concernant la stabilité de la Tunisie.

Toute décision d'investissement dans une telle situation doit être bien étudiée afin de bien mesurer le risque".

Pour lui, «le capital étant frileux, deux possibilités s'offrent à lui dans ce genre de situation. Il s'agit d'abandonner l'investissement et de quitter définitivement le pays ou bien de demander un retour sur investissement plus élevé».

Le responsable américain a souligné à ce propos "l'importance qu'accorde son groupe, à la stabilité mais aussi à la confiance qu'a le citoyen, en les institutions de son pays".

Afin de drainer les IDE dans ce contexte, le responsable américain a préconisé "l'augmentation des avantages offerts à ce type d'investissement".

African Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos