Nous sommes le mercredi 16 octobre 2019
Actualité économique

Des prémices qui donnent envie d’aller jusqu’en Corée du Sud

13/04/2012 11:56
La promotion de la nouvelle Tunisie auprès des pays étrangers demeure l’une des préoccupations majeures des décideurs et des acteurs économiques tunisiens, afin de sortir le pays du chaos provoqué par le soulèvement populaire du 14 janvier.

La promotion de la nouvelle Tunisie auprès des pays étrangers demeure l’une des préoccupations majeures des décideurs et des acteurs économiques tunisiens, afin de sortir le pays du chaos provoqué par le soulèvement populaire du 14 janvier. Un enjeu de taille pour un pays qui vient de vivre une révolution et qui est entrain de se reconstruire et d’entamer la relance dans tous les secteurs à l’instar du tourisme, après une crise économique et sociale suffocante. Une lourde responsabilité qui incombe aussi aux professionnels du métier, fortement touchés en raison des événements qui ont suivi la révolution de janvier 2011.

Un secteur où les prémices de reprise sont mises en évidence par les chiffres réalisés du 1er janvier au 10 mars, avec une hausse de 46% des entrées, atteignant 660.000 contre 451.000 durant la même période en 2011. Des prémices qui ne cessent de motiver les professionnels du métier à multiplier les initiatives et à renforcer la concertation sur les actions de promotion à mettre en œuvre et de se doter des moyens assurant des actions commerciales plus efficaces.

C’est dans ce sens que s’inscrit la tenue ce jeudi 12 avril, de la rencontre d’information sur la participation tunisienne à l’exposition internationale « Yeosu 2012″ en Corée de Sud.

Une stratégie ciblée

La participation tunisienne à l’exposition internationale Yeosu 2012 de 12 Mai à 12 Aout prochain, exprime la volonté des parties concernées de mettre en place une stratégie de marketing plus ciblée afin de viser les marchés lointains.

Durant ces 93 jours, les tunisiens tentent à mieux faire connaître la destination Tunisie sur le marché coréen qui comprenait 13 millions de touristes en 2007, avec un produit touristique tunisien qui sera présent, aux intervenants sud-coréens dans le domaine du tourisme et au public coréen en général.

Avec un budget de 1.5MD et dans un pavillon d’exposition de 248 m carré, les visiteurs auront l’occasion de voyager dans le temps, au cœur d’une authenticité tunisienne qui laisse rêver. On parcourt les ruelles de la médina, tous les sens sont mis en éveil, on découvre les senteurs, la beauté éblouissante de cet endroit magique. «Nous venons de déambuler dans ce cube au tour d’un lamparo, objet artisanal de notre patrimoine tunisien, aux proportions démesurées, nous recréant ces sentiments authentiques par ses textures, sa lumière ajourée qui nous inonde à travers ses panneaux de nattes et de cuivre martelé et de margoum » explique Morad Zoghlami, le responsable de l’architecture du pavillon Tunisie lors de son intervention, devant la presse réunie pour information sur ce sujet.

A noter que ce salon touristique à laquelle la Tunisie prendra part, réunit plusieurs exposants, venus de 100 pays d’Asie, d’Europe, d’Amérique Latine et d’Afrique, avec la présence de 8millions de visiteurs.

Il est à signaler aussi, que deux conventions de partenariat ont été signées en marge de la rencontre d’information. La première a été signée entre le Cepex et l’office du Tourisme Tunisien (ONTT) alors que la seconde a été effectuée entre le même Cepex et Qatar Airways pour la promotion de cet évènement et de la participation tunisienne au Salon. Cette compagnie aérienne jouera un rôle clé dans le transport des clients de deux pays en raison de la carence des liaisons aériennes qui lient la Tunisie et la Corée du Sud.

En tout cas, la concrétisation des objectifs fixés sur ce marché implique nombre de préalables dont notamment l’importance de s’appuyer sur une stratégie de communication efficiente, tout en œuvrant à stimuler le plus grand nombre de tour-opérateurs coréens dans le but de commercialiser le produit touristique tunisien. Une démarche du choix, pour promouvoir de l’image de la Tunisie postrévolutionnaire et transcender cette étape d’un printemps, plutôt morose en Tunisie, surtout avec l’amélioration de certains indicateurs de l’activité économique en comparaison avec la même période de 2010 et 2011.

African Manager
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos