Nous sommes le jeudi 19 septembre 2019
Actualité économique

Appel à des mesures urgentes pour résorber l'excédent de production

10/03/2011 07:58
Les éleveurs de bovins ont appelé mercredi dans un communiqué, le gouvernement provisoire, à prendre des mesures immédiates pour absorber l'excédent de lait produit quotidiennement.

Une quantité de lait variant entre 100 et 200 mille litres, est perdue chaque jour, selon l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (UTAP), en raison de la régression de la capacité des centrales laitières à moins de 1,7 million de litres par jour.

Les éleveurs réunis mardi, au siège de l'UTAP, ont à cet effet, recommandé de remettre en marche l'usine de dessiccation (séchage) du lait afin d'absorber l'excédent de production, estimant que la situation actuelle risque d'inciter les éleveurs à abandonner leur activité.

Ils ont, en outre, proposé deux alternatives en l'occurrence l'augmentation du prix de vente de lait à la production à 0,680 dinar le litre ou bien la compensation des prix des aliments composés pour bétail, pour que le prix de la tonne ne dépasse pas les 500 dinars.

Alors que le prix de vente du lait est stable à 0,580 dinar, les éleveurs sont confrontés à une hausse record et continue des prix des aliments, ce qui a provoqué une crise dans le secteur.

Ils ont en outre, recommandé la prospection de nouveaux marchés à l'exportation dans ce domaine, compte tenu des évènements qui sont en cours actuellement en Libye, principal marché importateur de lait tunisien.

Il a été, également, recommandé d'arrêter l'importation des génisses et de réviser le plan directeur des centrales de collecte du lait, afin de mettre fin au monopole et "aux pressions exercées sur les éleveurs par certaines centrales» dont l'identité n'a pas été précisée, dans le communiqué.

TAP
Espace entreprise
Si vous n'avez pas encore d'espace professionnel,
inscrivez-vous maintenant

Mot de passe oublié?
Publicité
Newsletter

Pour vous inscrire à notre lettre d'infos